Astrophotographie en palette "Hubble" (1/2) - Bastien Foucher - Astrophotographies

Introduction

Sur internet et dans ma galerie, vous trouverez de nombreuses images réalisées en palette dite « Hubble » (ou palette « HST » pour « Hubble Space Telescope »). Ces images ont la particularité d’être très colorées. Mais ces couleurs sont assez étranges. Pourquoi ? Comment sont-elles réalisées ? Ces images ont elle un sens scientifique ? Explications.

NGC 2237, la nébuleuse de la Rosette

La nébuleuse de la "Rosette" (NGC 2237), en palette "Hubble".


Les filtres

Les nébuleuses sont essentiellement constituées d’hydrogène. D’autres sont aussi constituées de soufre, d’oxygène… Lorsqu’un gaz est chauffé, il émet une lumière d’une couleur bien précise. A l’aide d’un filtre adéquat, il est donc possible de réaliser des clichés des différents gaz constituant la nébuleuse. En astrophotographie, 3 filtres sont couramment utilisés :

- Le filtre Hα permet d’isoler l’hydrogène
- Le filtre [OIII] permet d’isoler l’oxygène
- Le filtre [SII] permet d’isoler le soufre.


Un exemple

Reprenons l'image de l'introduction. Voici le résultat de l'acquisition "brute", au travers des 3 filtres [SII], Hα, [OIII]. Chaque filtre met en évidence les compositions des nuages de gaz de la nébuleuse. Ces images sont en noir et blanc : elles ont été réalisées avec une caméra monochrome.

A gauche : l'image réalisée avec un filtre [SII] (pour le soufre), au milieu avec un filtre Hα (pour l'hydrogène), et à droite avec un filtre [OIII] (pour l'oxygène)


Une image en fausses couleurs

La palette Hubble a été développée par la NASA afin de différencier au mieux les différents gaz présents dans les nébuleuses. Pour cela un montage  "SHO" est réalisé :
- Le souffre (S) est représenté en rouge.
- L’hydrogène (H) est représenté en vert.
- L’oxygène (O) est représenté en bleu.

L’image est dite en "fausses couleurs" car l’hydrogène excité émet majoritairement du rouge, et non du vert. Le résultat de cette inversion de couleur est une image dotée de couleurs cuivrées.


Les limites

Malheureusement, il n’est pas possible d’utiliser cette technique sur toutes les nébuleuses : toutes ne contiennent pas du soufre et de l’oxygène. D’autres ne contiennent pas d'hydrogène du tout, comme les nébuleuses par réflexion : ce sont des nuages de poussières qui réfléchissent la lumière d’une étoile située en arrière-plan.


Pour aller plus loin...

Cet article était une brève introduction à l'imagerie en "palette Hubble". Si vous souhaitez approfondir le sujet et comprendre le fonctionnement des différents filtres utilisés, je vous invite à consulter la 2e partie de cette article.

Powered by SmugMug Log In